Accueil                

CADASTRE

 

La ville de Cormelles le royal est située à la sortie de Caen, direction sud-est,  bordée par les communes de Mondeville, Grentheville, Soliers et Ifs. Son  territoire est constitué d'une plaine pierreuse de type Polypier [1] (calcaire), défrichée en grande partie sous l'impulsion de M. Fontette dans la seconde moitié du XVIII siècle, afin de faire face aux besoins alimentaires dus à une démographie en pleine expansion.

La superficie était de 402 ha 52 a 66 ca, mais la commune se sépara d'une portion de son territoire en 1951 ( la Guérinière) pour être actuellement de 343 ha 33 a 87 ca.

 

[1Polypier: squelette calcaire des cœlentérés vivant en colonies de polypes. Groupes d'animaux présentant cette formation calcaire:corail, gorgone, madrépore...

 

                                   

CORMELLES EN 1976                        CORMELLES EN 1985                            CORMELLES EN 1996                    CORMELLES EN 2005

 

LE NOM DE CORMELLES

Cormelles le Royal, s'appelait au XII siècle: CORMELLAE, CORMELIAE, CORMEILES

1ère version

      Le nom de la commune semble désigner un lieu planté de cormiers dont la corme (le fruit) servait à fabriquer une boisson appelée cormée, une sorte de cidre.

Cette version, du fait de l’implantation originelle des cormiers ne semble pas cohérente. Sur le plan ci-joint, la situation géographique naturelle des Cormiers ne dépasse pas une ligne correspondant à la Loire.

Il semble donc difficile que les CORMIERS se soient établis en très grand nombre dans la plaine de Caen pour justifier ce nom.

2éme version:

Du préceltique  CORN dérivé de la base COR qui veut dire escarpement ou hauteur (Cormelles est sur les hauteurs de Caen). Associé au suffixe romain  MELLA, cela a donné le nom de Cormellae.

ORIGINE DES NOMS DE RUE

      Rue des Acacias :  Robinia. Arbre vigoureux, caduque. Commun

      Rue Ampère : Ampère: Physicien et mathématicien (1775.1836) 

      Rue de l’Acadie : Région orientale du Canada Français, colonisée dès 1604 et  cédée à l’Angleterre par le traité d’Utrecht (1713).   

Rue de l’Aubépine: Aubépine = arbrisseau épineux des haies, aux fleurs roses ou blanches     

Bld de l’Avenir : Créé en 1963, ce Bld permettait à de relier Caen à la zone industrielle de UFRAMEC (Moulinex /Citroën)

Rue des Barbelottes = coccinelles 

Impasse Beau site :  

Rue du Bel air :   

Rue des Bergeronnettes : passereau insectivore des prés, ruisseaux et labours. Syn.: Hoche-queue.  

Allée des Bernelles: = bruyères

Chemin aux Bœufs:  C’est par ce chemin que l’on transportait  la pierre de Caen des carrières d’Allemagne jusqu’au port de Caen grâce aux charrettes attelées par des boeufs.  

Rue du Bosquet:   De bosc, bosq. Forme méridionale de bois.

Rue des Caillouins: cailloux en normand- picard (lieux caillouteux)  

      Rue du Calvaire: Rue qui méne au calvaire   

Rue des Capucines: Fleur de la famille des géraniacées, originaire du Pérou 

Rue du Champ de Foire: endroit où se situaient les manèges forains lors de la fête communale.  

Rue de la Charité: Rue parallèle au bâtiment de la charité    

Rue de la Charmille: arbre forestier très commun.

Rue de la Chènevotte: Substance ligneuse qui subsiste après le rouissage du chanvre.

Rue Clos du Caprice: Clos = pièce de terre   

Rue Clos du Monastère: monastère des Sœurs de la Charité   

Rue du Clos Joli: Nom d’une parcelle de terre, du cadastre.

Rue Clos du Pavillon: Nom d’une parcelle de terre, du cadastre.

Place du Commerce:     Place où sont situés les commerce.  

Bld Combe-Martin: commune anglaise, jumelée avec Cormelles le Royal  

Rue des Cormiers: Sorbier domestique, cultivé pour ses fruits, les cormes, que l’on mangeait blets ou secs. En fermentant donne une boisson ressemblant au cidre.

Rue des Coudriers: = noisetiers  

Place des Drakkars: bateau scandinave des premiers siècles de l’ère chrétienne qu’utilisèrent les vikings.     

Rue des Ecoles: C’est dans cette rue que se trouve l’école primaire et maternelle de Cormelles. 

Rue de l’Ecuyer: Gentilhomme qui accompagnait un chevalier et qui portait son écu. Titre que portaient autrefois les jeunes nobles qui n’avaient pas encore été armés chevaliers. 

Rue de l’Eglantine: Fleurs blanches, à cinq pétales et à nombreuses étamines de l’églantier.

Rue des Epivas: pics-verts 

Rue des Ergalanciers: églantiers

Rue des Etercelets: éperviers

Route de Falaise: Ancienne route Royale qui mène à Falaise.  

Allée de la Ferme: Allée menant à l’une des dernières fermes de Cormelles

Rue des Fossettes: de fossas ou fossis « creux en terre, mare »

            Patois: trous destinés à la plantation. Delle des trous ?

Rue des Frères Lumière:  Auguste et Louis Lumière.    Auguste (1862-1954), biologiste et industriel fit des travaux remarquables sur la photographie. Louis (1864-1948) travailla avec son frère sur les travaux  photographiques. Il construisit le premier cinématographe.

Rue de la Fresnaye: représente un collectif (bois de frêne)  

Allée des Genottes: Fleurs liliacées   

Rue de la Guérande: garenne

Allée des Gradeliers: groseilliers  

Rue de Grentheville: commune de Grentheville. De grente, ancien nom de personne Germanique      (domaine de grente)

Route de la Guérinière: Nom du Sieur Pierre  Robichon des Brosses de la Guérinière, fondateur du château de la Guérinière.

Allée Harold: Harold II (1022? - 1066) Roi des anglo-saxons en 1066, mais il fut vaincu et tué à Hastings par Guillaume de Normandie. 

Chemin d’Hubert folie: Commune d’ Hubert folie, de hubert: d’origine germanique: Hug-Berth; Hug = intelligence, berth = brillant. 

Rue de l’Industrie: rue qui menait aux premières industries de la commune. (Pompey, puis Moulinex)

Rue des Jonchets: jonquilles  

Chemin de Jort: Commune de Jort près de St-Pierre sur Dives. 

Rue Jeanne d’Arc: nom de la pucelle d'Orléans, héroïne française. 

Rue du Labrador: Péninsule de l’Amérique du Nord, entre l’atlantique, les détroits d’Hudson et de Davis. 

Rue de la Libération: C’est par cette rue que les premiers soldats canadiens pénétrèrent dans Cormelles en 1944. 

Rue de la Lisière: lisière d'un bois. Ici, limite  de la commune avec Caen. 

Rue des Marches:          marches : du francique MARKA «  district, frontière puis circonscription territoriale.

Allée des Mauves: mouettes 

Allée des Méliers: néfliers 

Rue des Métiers:  nom donné à la rue de la zone artisanale.   

Rue du Monument: C’est au carrefour de la rue des Ecoles et du Monument que se  trouvait le monument aux morts de la commune.  

Rue de Mortemer : Du nom de la bataille de Mortemer que remporta Guillaume le conquérant

Rue du Moulin à Voide : Voide = de vouéde, vouèdre, vaudre. Guéde, plante dite aussi pastel, dont les feuilles servent à teindre en bleu.  Les marchands de la ville de Caen y font charger des bleds ..., pastel, qu’on appelle voisde. (Sieur De Bras). Fleurs: Isatis Tinctoria, pastel des teinturiers. Fleurs crucifères aux nombreuses petites fleurs jaunes, des feuilles desquelles on tirait autrefois un colorant bleu, que l’indigo a totalement supplanté. 

Venelle de l’Orée du Bois:     venelle qui jouxte l’orée du bois.   

Rue des ormes: Arbre à feuilles dentées dont le fruit est une samare, menacé de disparition par la graphiose. 

Rue de la Pagnolée: trèfle luzerne.

Impasse du Pavillon: impasse menant au pavillon que la légende orale indique comme celui ayant permis au Roi François 1er de se reposer.

Rue des Peupliers: Grand arbre de la famille des salicacées, à feuilles alternes et pétiolées.

Rue de la Plaine:   

Rue des Pomeroles: primevères

Rue du Pommier Gris: 

Rue de la Porte d’Espagne: Nom donné à la rue de la zone artisanale de la porte d’Espagne. Ce nom a été choisi parce que la zone artisanale se trouve être à la sortie de l’agglomération Caennaise, sur la route de Falaise qui mène  entre autre, en Espagne

Allée des Reblots: roitelets

Rue Résidence Fleurie:

Impasse Royale:

Allée des Sinelles: Fruits de l’aubépine.   

Rue du Sieur de Bras: Charles de Bourgueville, Sieur du hameau de Bras, XVI e siècle. Né à Caen le 6mars 1504, il achève ses études aux universités de Poitiers et d’Angers. Il a ensuite suivi le Roi François 1er dans ses voyages. Il obtiendra la charge de lieutenant particulier du bailliage de Caen et, en 1541, celle de lieutenant général.    

Avenue du Stade:  rue qui mène au stade  

Rue des Surets: Pommier non greffé.

Rue du Temps Perdu: Nom d’une parcelle de terre, du cadastre.

Avenue des Tilleuls: Bel arbre européen, dont la fleur est récoltée pour faire une tisane calmante.    

Rue du Val:         de « VALLICULAE » petite vallée puis  « VAU »   vallée

Rue de la Vallée: de « VALLICULAE » petite vallée puis  « VAU »   vallée

Rue des Vaudes:  Vaudes = gaude, espèce de réséda, croissant naturellement dans les lieux incultes et dont on  fait usage pour la teinture en jaune. En Allemagne waude et en bas latin walda, wanda. Réséda des teinturiers (réséda lutéola).

Rue des Verts Prés:  des près qui sont verts

Rue de Cattehoulte: du scandinave cattehoule qui veut dire chemin creux

Rue de la Haie Pâture: parcelle qui permettait la  mise en pâture des  bêtes

Avenue du Côti: Côti =  pièce de terre en pente (patois)   

Allée des Vignons: ajoncs

Clos de Barqueville: de Bark, nom scandinave de l’écorce avec le nom latin villa qui veut dire  grande propriété (propriété de Bark)

Clos de la Longueray: parcelles de terre longues et fines (elles forment de longues raies)

Clos de la Huterne: de hute en langue Franque  (hutte ou abri sommaire) et de ternas (trois) en latin.       clos des trois huttes. 

Clos du Hoguet: de hogue: Haugr, d’origine scandinave qui signifie hauteur. Différentes variantes: la hoguette, le hougue.

Clos du Pestil Besnage : Pestil: deux sens. De pestile, qui tient de la peste, contagieux, ou de pesteil, un pilon qui servait à broyer.

                                       Besnage ?  Nom propre ? Huguenot ?

Clos de Trainecourt: court: de CURTIS et COHORS.  Employé à l’époque Carolingienne, désigne la cour d’une ferme, puis la ferme accompagné d’un nom de personne Germanique.          Ferme de Traine.

L’ANCIEN CADASTRE

Noms des lieux-dits de Cormelles

Delle : portion de terre labourable. de deild  portion  en scandinave.

delle de la fosse aux loups: On appelle "saut de loup" un dispositif substituant un fossé (sec) à un mur pour permettre de dégager la vue.

delle de la  vallée de Soliers

delle de la Huterne: de hute en langue franque (hutte ou abri sommaire) et de ternas (trois) en latin.         Delle des trois huttes

delle de la Longueraie : parcelles de terre longues et fines (elles forment de longues raies)

delle du bout de la ville

delle des Vaudes (voir à voesde)

delle de Barqueville : de Bark, nom scandinave de l’écorce avec le nom latin villa qui veut dire  grande propriété 

clos du pavillon (est-ce le pavillon ayant reçu François 1er ?)

delle des fossettes de fossas ou fossis « creux en terre, mare »  patois: trou destinés à la plantation. Delle des trous ?   

delle des carrières : du préceltique  « CAR » = pierre  ou du latin quadraria, pierre

delle de dessus la Guérinière

delle de Lomboy: parcelle qui devait appartenir à un certain Lomboy ou Lelombois

delle du hoguet : de hogue. Haugr, d’origine scandinave qui signifie hauteur. Différentes variantes: la hoguette, le hougue.

delle de la petite campagne: campania  = vaste plaine

delle de la campagne: campania  = vaste plaine

delle du  moulin à voisde : moulin servant à écraser la voesde ou vaude

delle des courts carreaux: du préceltique  « CAR » = pierre.

delle du parc de Cormelles

delle du chemin de Mondeville

delle des basses marches : Marche, nom germain. De marka, limite ou terrain

delle des carrelettes: de CAR « pierre » ?   delle des petites pierres ?

delle du  pestil besnage Pestil: deux sens. De pestile, qui tient de la peste, contagieux, ou de pesteil, un pilon qui servait à broyer. Besnage ?  Nom propre ? Huguenot ?

delle du chemin de Grentheville

delle du  casper marches : marches : du francique MARKA «  district, frontière puis circonscription territoriale.

        delle des marches du milieu

        delle de la haute marche

        delle des hautes marches

delle de la vallée

delle du dessus de la vallée: de « VALLICULAE » petite vallée puis  « VAU »   vallée

delle du pigachet: Pigache  = nom d'une personne propriétaire de terrain sur Cormelles au XIXéme siècle.

delle des caillouins : cailloux en Normand- picard ( lieux caillouteux)  

delle du bout de la ville

clos le tellier : le clos de M. Le Tellier

delle de  cattehoulte : du scandinave cattehoule qui veut dire chemin creux.

delle des rues

delle  sur la Guérinière

delle  sur le chemin de Jort : Commune au sud est de Caen.

delle de Trainecourt :court: de CURTIS et COHORS Employé à l’époque Carolingienne, désigne la cour d’une ferme, puis la ferme accompagné d’un nom de personne Germanique     Hameau disparu de Cormelles, situé entre Cormelles et  Grentheville.

delle de la commune : terre de la commune

delle du village : idem

delle des crottes : du latin crypta, qui a donné en français crypte et grottes

delle du temps perdu

delle de la lanterne: du latin LANTANA puis LENTA  « lente »

delle du mesnil foullant : mesnil = du latin ma (n) sionale, maisonnée avec comme dérivé man (s) io et ma (n) sionile. Origine de mesnil dans le nord de la France. Désigne originellement un terrain à bâtir, puis la maison qui y est bâtie

delle de la bombarde: pièce d’artillerie qui lançait des boulets de pierre ou de fer. Terrain où se trouvait une bombarde ?

delle des crousses : de croûte = de crypta = grottes

delle du dessus de la haye léonard

delle de la croix boisée

delle de la mare: parcelle où se trouvait la mare (champ de foire)

delle de la pâte: diminutif de la plante pastel (la guède)

chemin de Ste paix dans la campagne : (ou chemin de Mondeville) il menait à l’église de Ste Paix (rue des Marais, à Caen)

delle butte les masures: butte = petit tertre     Masure = mansura    demeure.    Demeure sur les hauteurs

delle des arguilliers : provient certainement de marguillier qui est un paroissien laïque membre du conseil des administrateurs d’une paroisse. Ce terrain apportait peut être un revenu  au marguillier.

delle de la fosse aux chiens:

delle des teurcamps : nom propre « thorketill ».  Camps: de CAMPIS « champs »      champs de Thorketill ?

delle du val d’ifs : delle de la vallée d’Ifs

chemin d’entre deux terreurs ou de Grentheville : est-ce en rapport avec le massacre des français tués par Guillaume le Conquérant qui fuirent par le chemin de Jort ?

delle des buissons

delle du cercueil : ancienne nécropole. Terrain où se trouve une ancienne nécropole.

 

 

 

PLANS DE CORMELLLES:    Adsl recommandé

 

plan21arpents.gif

plan 21 arpents

planaquarellerteroyale.gif

Plan route royale (falaise)

planaquarellertedefalaise.gif

Plan route de Falaise

plannapoleonienaquarelle.gif

Plan Napoléonien

plan19412.gif

Plan 1941